! Shape Created with Sketch. ?
Préférences
Social
Le Blog Choba Choba

Mon nom est Charito…

Publié dans : Alto Huayabamba,Producteurs
Écrit par Choba Choba
CHARITO-7-1024x680

Bonjour, je m’appelle Charito.

Je suis née dans le district de Pachiza. Dès l’âge de onze ans je rendais visite à mes grand-parents dans l’Alto Huayabamba. Dans la commune de Dos de Mayo on cultivait le maïs, les bananes, le yuca et on élevait aussi les animaux à la ferme. La vie était alors très en lien avec la nature. À 25 ans je me suis mariée à Oswaldo et depuis lors, je vis à Santa Rosa. J’ai trois enfants.

Un jour, le trafic de drogues et le terrorisme sont apparus. Tout le monde se mit à cultiver la coca pour les trafiquants. Nous gagnions de l’argent, certes, mais au prix de la peur. Tout cela ne dura pas longtemps: les années 90 signèrent la fin du narcotrafic et bien que cela puisse évidemment sembler une bonne chose, toute la vallée sombra dans la pauvreté extrême. Ce furent des années rudes: le maïs se vendait à 100 sols la tonne (28€) et les bananes à 1,50 le régime (0,50 cts).

La fin des années 90 a vu naître les projets de développement alternatifs avec le passage de la coca au cacao. C’est alors le début d’une nouvelle vie pour ma famille. À cette époque nous pratiquions le choba choba (économie d’échange, économie collaborative) car nous n’avions pas d’argent pour payer des salaires. Notre journée de travail commençait à 6 heures du matin et ne terminait jamais avant 6 heures du soir, sous n’importe quelles conditions climatiques et souvent avec le ventre creux. Nous avons beaucoup souffert avant de voir naître enfin nos premiers fruits de cacao. A partir de ce moment notre qualité de vie a commencé peu à peu à s’améliorer et j’ai pu éduquer mes enfants.

Grâce au cacao je me suis fait de nombreux amis nationaux et internationaux. Tout le soutien que nous recevons depuis ces 15 dernières années me rend heureuse. Dans ma communauté nous avons créé le Comité des Femmes de Santa Rosa. Nous avons alors commencé à produire notre chocotrigo (un mélange de cacao grillé et moulu avec du blé). Nous avons aussi fondé la FUNDAVI, une organisation dont l’objectif est de conserver nos forêts et grâce à laquelle nous avons pu accéder à de nombreux marchés locaux. Je vends maintenant mes produits à Juanjui, Tarapoto, Bagua et même à Lima.

Un jour, parmi tous ces nouveaux amis, Eric et Christoph ont fait irruption dans nos vies. Après plusieurs voyages au Huayabamba ils sont devenus nos frères et ont fondé Choba Choba. Ils ont confiance en nous et nous avons confiance en eux. Il s’agit pour nous du meilleur projet collectif et d’une deuxième véritable révolution. Grâce à Choba Choba, les relations professionnelles que nous avons dû accepter pendant des années sont maintenant inversées. Choba Choba nous ouvre le chemin du changement et met en valeur notre savoir-faire. Je suis persuadée que nous irons très loin. Notre opinion est prise en compte et nous sommes les propriétaires de la marque de chocolat.

Je suis Charito et Choba Choba me rend tellement heureuse!